Facebook vs Instagram: nos fantasmes à ce sujet

31 octobre 2018
PARTAGER:

Dans le coin droit du ring, Facebook porte une peignoir bleu, entouré de beaux click baiters et de hipsters qui se tiennent tous par la main et en criant fort: “C’est notre petit monde numérique!”.

Dans le coin gauche, Instagram est si joli dans un peignoir rose et violet et se fait masser les épaules par des beautés du fitness, des blogueurs en voyage et des amateurs de selfie. Tous ont la fameuse “duck face”, des postérieurs rebondis et sont étiquetés #withoutfilters.

Que le combat du siècle commence! Placez vos paris et faites attention à votre pop-corn. Si vous vous sentez trop excité, utilisez votre sac vide de maïs soufflé et respirez calmement.

Premier Round: Facebook flotte comme un papillon et pique comme une abeille. Il est le premier à attaquer et frappe immédiatement fort avec des récits. Chaque jour, des gens racontent des millions d’histoires différentes: tristes, effrayantes, belles et amusantes. Une journée est certainement perdue si vous n’en avez pas écrite une.

Oh mon Dieu, c’est un knockdown à la première minute! Instagram tombe, l’arbitre commence à compter: Dix, neuf, huit, sept, six!

Mais Instagram n’abandonne pas, il se relève, mesdames et messieurs! Regardez ses beaux abdominaux tatoués, ses muscles se déplaçant sous sa peau impeccable, son délicieux petit-déjeuner… Quoi? Quel petit-déjeuner?! Non, ce n’est pas une illusion d’optique, quelqu’un vient d’apporter des dizaines de photos de nourriture sur le ring.

Il se lève, se tient aux cordes du ring et rit à la face de Facebook. Parce que maintenant, il a aussi un récit réalisé avec des téra-octets de contenu visuel! Il y a des milliards de photos et de vidéos uniques et fraîches chaque jour. Voici Hugh Jackman en train de promener son chien au bord de la mer, et LP qui fait des selfies au studio, et Anthony Hopkins qui joue du piano. Comme c’est intéressant de regarder la vie de quelqu’un d’autre! Le monde entier est dans votre poche.

View this post on Instagram

Today is all play and no work…

A post shared by Anthony Hopkins (@anthonyhopkins) on

Facebook revient en défense en rappelant qu’il a été créé 6 ans plus tôt. Instagram attaque au corps avec des personnes jeunes et créatives qui ont la capacité monétiser leurs pages presque depuis leur tendre enfance. Facebook simule un mouvement latéral et jette un uppercut puissant sur le fait qu’il compte environ 2 milliards d’utilisateurs, soit environ 500 000 de plus qu’Instagram, ah ah ah!

Instagram donne une série de coups «limités»: “Vous avez une limite de 5000 amis!”. Facebook: “Et vous avez une limite de 2200 caractères!”.

Les Histoires arrivent, le public rugit.

Cela ressemble à un match nul…

Mais attendez, c’est quoi ça? Facebook sort son atout et frappe l’adversaire avec des recherches de scientifiques britanniques: selon eux, Instagram est le plus dangereux pour la santé des jeunes par rapport aux autres réseaux sociaux:

  • Provoque la dépression, la solitude, l’anxiété ou la peur.
  • Devient une cause de sommeil irrégulier et une préoccupation excessive pour l’apparence.
  • Il y a des cas de décès dus à des selfies dans des endroits à haut risque.

Et ce sont juste les choses les plus évidentes.

— Et quel est votre propre rang de préjudice selon cette recherche? — Instagram siffle épuisé par la bagarre.
— Je suis classé troisième avec Twitter, — dit Facebook en frottant une nouvelle ecchymose sous son oeil.

Et ce bon vieux Facebook reste le champion: il est plus grand, plus âgé, plus sûr pour la santé mentale. Le public est sous le choc, tout le monde réclame une revanche, mais l’arbitre est impartial. Et nous devrons attendre 2019 pour voir qui sera le vainqueur.